LA PAIX, AVEC QUI ?

  • Avec tous les artisans de Paix,

    La Maison de la Paix est construite sur un terroir, une région, des amis, et agit avec les associations locales ou éloignées selon les actions menées.(avec les associations) Elle est ouverte à tous et ne peut agir seule. Sans grands moyens particuliers, elle répond à des sollicitations (migrants, jeunes, animations, informations, accueils de groupes, …)

    Les premiers amis sont locaux (ville, paroisse) mais aussi beaucoup des marcheurs de la Paix, des grands témoins viennent nous aider, pour la réflexion et l’action.

    Tous ceux qui ont l’espérance de la paix chevillée au cœur et au corps, ceux qui croient la paix toujours possible.

 

  • Les assoiffés de Paix…

  1. Ceux qui sont victimes d’injustice. Tant que des hommes causeront le malheur d’autres hommes, il ne saurait y avoir de Paix durable.
  2. Ceux qui agissent pour la Paix.  Les médiateurs, les porteurs de parole, les doux et les patients, et aussi ceux qui résistent et ceux qui protègent…
  3. Ceux qui font travail de mémoire.  A Sainte Mère Eglise, et sur les plages du Débarquement, nombreux sont-ils, les historiens professionnels ou amateurs, les collectionneurs, les anciens combattants et leurs familles, les enseignants et leurs classes, à participer aux cérémonies, animations, activités.  …  (film en allemand).   Entre l’hommage rendu aux soldats morts pour la libération de l’Europe et le goût pour les armes et la force virile, la frontière est parfois mince et ces groupes de chercheurs ne se comprennent pas toujours. Une charte a été écrite et partagée sur les reconstitutions, qui garantit le respect de l’histoire et évite les dérapages vers des « jeux de guerres », beaucoup de collectionneurs y retrouvent le sens de l’idéal de Paix que l’usage des armes avait paradoxalement servi.
  4. Ceux avec qui nous sommes en conflit. Prétendre n’être en conflit avec personne serait nier la vérité des relations humaines: un conflit c’est souvent simplement admettre une divergence de vue, de goût, et le nier serait soit étouffer son propre avis, soit taire la différence de l’autre. Résoudre un conflit ce n’est pas dissoudre des vues différentes dans une négation des personnes, mais, au contraire, d’abord reconnaître ces différences, pour asseoir ensemble une Paix juste. (ça commence parfois par… qui fait la vaisselle?  😉 )
  5. Ceux qui…, vous,  peut-être?   Au fil de ces pages, ou bien avant d’arriver à ce point, vous étiez concerné par cette Paix si lointaine et si désirable, vous voulez partager un souci, une espérance, venir nous rencontrer ou nous contacter,    rendez-vous ici!