44

N° 44 –  4ème  TRIMESTRE 2017

 

        Comme les notes de musique courent sur la portée pour ajouter à l’œuvre, la vie à la Maison de la Paix continue de s’écrire jour après jour au fil de l’année qui  s’estompe en douceur. Vous avez subi un long silence, mais rien ne s’est arrêté et nous vous restons proches. Quelques changements ont bouleversé le quotidien, à commencer par le rythme de cette News Letter que vous recevrez maintenant chaque trimestre, vous faisant partager l’essentiel de la vie de la Maison.

Mission / Symphonie   

Le métronome s’est agité dans le mouvement de la communauté. Les appels de l’Esprit surprennent et là aussi chacune joue la partition. Sœur Simone s’en est allée pour une autre mission vers Evreux . Sœur Jacqueline est arrivée avec la musique de son accent Québécois, pour trois mois avec nous. Sœur Marijo est repartie aux U.S.A pour quelques mois. Sœur Chantal, actuellement en Centre Afrique nous rejoindra définitivement en mars.  Sœur Marie-Paul et moi-même, tenons le vent. Finalement nous sommes toujours comme la mesure à  3 et 4 temps. Symphonie inachevée ou Symphonie du Nouveau Monde ? Ainsi va le service de la mission. L’orchestre continue de jouer et les instruments ne manquent pas à l’appel.

La musique des enfants

Comme une grande explosion de vie, plus d’une centaine d’enfants du doyenné de Valognes avec leurs catéchistes, sont venus faire un pèlerinage de la paix en ce début d’année scolaire. «  Heureux les artisans de paix… Jésus Prince de la paix » étant le thème de leur journée, nous leur avons proposé de contempler le paysage de la paix à travers divers ateliers : fresque de la paix, jeux de paix, quiz à partir du jardin de la paix, parcours de paix dans l’église… Combien de fois le mot PAIX aura-t-il été prononcé, entendu, chanté, prié dans la journée ? Nul ne peut le dire, mais tous le savent. Bravo enfants de CE2, CM1, CM2 de Saint Pierre Eglise et Quettehou à Saint Sauveur le Vicomte en passant par Valognes, Montebourg, Bricquebec. Comme un point d’orgue, la célébration finale explosait de cette journée d’automne  entre soleil et pluie, auréolée d’un arc-en-ciel.

 Allegro vers Noël

       Pendant des semaines, le jeudi après-midi, voisines et amies se sont retrouvées pour préparer « allegro-allègrement » le Marché de Noël de la Maison de la Paix. Chacune y est allée de son savoir-faire, de sa gaité, de son entre‘aide, jouant de tissus, de colle, d’épingles, de ciseaux pour confectionner des décors de Noël pour le jour J.  Les 2 et 3 décembre, comme un long fleuve ininterrompu, gens connus et inconnus sont venus acheter, regarder, parler. La note dominante restant toujours un temps de convivialité partagée, autour du chocolat chaud.

Accord final

       Bientôt nous ne verrons plus sur le mur de la grange : «  En projet ici une Maison de la Paix ». Le projet prend corps et vie. Une architecte est à l’œuvre et le grand souci immédiat reste l’apport de fonds, manne indispensable pour aller au bout du projet : donner chair à cette Maison pour offrir accueil, propositions, silence dans un espace simple, digne et beau. Nous avons besoin de vous.

Le tempo de la présence, de l’accueil, de la prière

       Dans son Livre «  Un évêque se confie » Mgr Lalanne écrit en parlant de la communauté :  « A Sainte Mère Eglise … cultiver la paix et la prière constitue un signe bien particulier… ». Sœurs et membres de l’équipe de pilotage ont à cœur de cultiver la paix, d’assurer une présence. La mélodie des visages croisés, laisse deviner des histoires secrètes ou partagées, mystère de chacun. Touristes ? Visiteurs ? Pèlerins de la paix ? Peut-être tout à la fois. Le chemin de paix est le chemin du quotidien.

Pour la Communauté

Sr. Anne-Françoise Angomard

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *