43

N° 43 Juillet et Août 2017

A Barcelone, la Rambla supplie la paix. « Ensemble différents en paix »peut-on lire dans cette «ville-monde » qui pleure les siens devant un parterre de fleurs, de lumières, de messages. Barcelone se veut « cité de la paix ». La paix aura le dernier mot.

A la Maison de la Paix, juillet et août ont assuré ensemble la danse de l’été. Pas un jour sans porte et table ouvertes à la maison, sans mouvement ininterrompu de visiteurs dans l’église, sans ronde de voitures et cars sur la place. L’été a chanté les rencontres multiples.

Dès le début du mois, nous accueillons des sœurs malgaches de la congrégation Notre Dame de la Salette, vivant à El Goléa au Sahara. Quelques jours plus tard, Jean-Pierre et Reynat, couple franco-allemand, spécialistes de Franz Stock, nous ont présenté le « Journal de Guerre » de F.S.

Le 13 juillet, repas fraternel avec Frère Louis, moine de Ligugé, venu en point d’orgue retrouver l’équipe de pilotage et la communauté. Souvenir oblige, notre séjour à Ligugé ayant scellé un moment fort de vécu entre nous.

Comme sur une portée musicale les notes/rencontres se sont placées pour composer la mélodie des visages. Sœur Pascale de Saint Jean de Bassel pour une semaine, sœurs ainées des Sacrés Cœurs pour un goûter, sœurs de Sainte Marie de Torfou pour une visite, deux jeunes marcheurs en quête d’un toit en route vers le Mont Saint Michel dévorant le chocolat chaud du matin en affolant le métronome !

Ainsi vont les jours de florilèges en florilèges musiques de cœur sur les « cahiers- livres d’or »

« Semons chaque jour des graines de paix… merci à tous les témoins de paix qui font prendre conscience des dérives de jalousie, de violence, de compétition ». « Bravo pour le jardin de la paix, cet endroit nous fait réfléchir à l’importance de cultiver la paix par nos actions individuelles et sociales ». Canadiens de passage.

 

Comme la « valse à 3 temps, à 4 temps à 20 ans » !!! les visiteurs de l’église se sont précipités, sortis de la farandole des voitures aux immatriculations internationales : I – H – D – GB – A – NL– CH –B- et les multiples F. Ceci est toujours impressionnant. Quelle surprise aussi de voir dans l’église des femmes bouddhistes, crâne rasé, robe safran, figées par un autre temps.

A la maison début août passage d’un groupe d’Allemands au moment même où nous accueillons pour une dizaine de jours, M. réfugiée congolaise, allant de famille en famille trouver un peu d’espace de paix. Nous saisissons l’épreuve que connaissent nos frères migrants dans « l’espoir/espérance » d’un soleil qui apparaîtra bien un jour au bout du tunnel.

Le 2 août, après les quelques mois passés dans sa famille religieuse, sœur Marijo nous revient des Etats-Unis, joie de nous retrouver.

Monique, Mariethres, Cédric sont venus partager notre mission, prêter main forte au quotidien et ajouter des couverts à la table. Chantal, sœur Missionnaire de l’Evangile, nous est arrivée pour quelques jours de Centre Afrique, s’impliquant fraternellement dans le rythme de notre communauté. Nous nous reverrons.

Le 9 août l’équipe pastorale de Périers, nous a fait la surprise d’une visite conviviale d’échange simple et fraternel, journée non stop d’accueil.

Vivent les jardins qui fleurissent à la saison d’été et merci aux amis, voisins, amis de nos amis, qui sont venus pas surprise les bras chargés de légumes de fleurs, et de fruits. Les havres de paix sont là très près de nous, et en chacun de nous. Il est bon de trouver la petite note qui fait chanter l’ensemble.

Le mur de la paix dans l’église, entendez un mur tapissé de colombes portant des messages venus du monde entier, a attiré de nombreux regards et laissé sans doute au cœur de chacun une parole d’espérance. Nous avons assuré la prière des Vêpres comme à l’habitude invitant ceux qui le désiraient à nous rejoindre. Prière souvent accompagnée en filigrane par le mouvement des visiteurs. Puissent-ils avoir cueilli quelques paroles des psalmodies !

La belle page d’écriture musicale de la réhabilitation de la grange n’est plus blanche, tout avance avec confiance. Merci au chef d’orchestre !

 

« Evenou shalom alerem… » – chant de paix –

 

Sr. Anne-Françoise Angomard

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *