40

N° 40 Avril 2017

  Léopold SENGHOR

 

Poète sénégalais, quels mots choisirais-tu aujourd‘hui, pour évoquer les évènements d’Avril, toi qui regardais tes frères, non seulement avec tes yeux mais avec ton coeur? Que nous dirais-tu des conflits actuels au Soudan et Nigéria, des morts d’enfants en Syrie, des attentats d’Alexandrie et des Champs Eysées, des violences verbales de la campagne électorale en France? Quels mots de Paix écrirais-tu sur nos murs et nos frontières pour ouvrir nos yeux et nos coeurs aux larges horizons de fraternité que beaucoup espèrent ? …

Avril fut ainsi marqué par nombre d‘évènements petits ou grands; et leurs diversités a suscité en nous les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des hommes de ce temps , des pauvres surtout…“ G.S. n°1.

Les 1er et 2 avril, nous avons participé, à l’Abbaye de Valognes, à la rencontre de l’association judéo-chrétienne de la Manche sur l’évolution de la place de la femme dans les religions juive et chrétienne, avec des frères et soeurs juifs et chrétiens, protestants et catholiques. Cette association travaille ₺à faire en sorte qu’entre le judaïsme et le christianisme, la connaissance et la compréhension, le respect et l’amitié se substituent aux malentendus séculaires et aux traditions d’hostilité.“ (statuts n°2) Il est bon de se retrouver en frères et de se vouloir comme tels à travers ressemblances et différences.

Les 11 et 12 avril, les trois séminaristes du diocèse de Coutances ont trouvé hospitalité dans la Communauté pour découvrir la Maison de la Paix. Au fil des heures, prière des Laudes à la maison, chant des vêpres à l’église, repas conviviaux, visites des lieux et rencontre avec plusieurs membres de l’équipe de pilotage ont permis à chacun d‘entrevoir notre mission d’éducation à la Paix et à la Réconciliation. Donner un nom aux différents visages et se reconnaître dans nos diversités, n’était-ce pas une chance pour saisir concrètement les enjeux de notre présence à Sainte-Mère-Eglise?

Nous attendions le samedi 15 avril! Au cours de la Vigile pascale, trois jeunes adultes de notre paroisse ont reçu le baptême. Une première depuis longtemps! Nous connaissions d’un peu plus près ces jeunes, grâce à Nathalie et Sr Anne-Françoise engagées avec eux dans la longue préparation à cet évènement pascal. Nous l’avons vécu comme un signe de renouveau et de joie au coeur des deux paroisses confiées à notre curé, le Père Marie Bernard.

www.maisondelapaix-normandie.org

 

A deux reprises, les 4 et 20 avril, nous avons retrouvé le collectif migrants, pour réfléchir aux actions à mener en faveur de trois familles de réfugiés en grande difficulté après rejet de leur demande d‘asile. Les mots du Pape François résonnent à nos oreilles lorsqu’il invite à accueillir leur quête d’une vie meilleure et d‘une reconnaissance de leurs droits humains élémentaires.

Le 28 avril , une quarantaine de jeunes de 4ème,du Lycée Marie Joseph de Trouville ont vécu à la Maison de la Paix la dernière étape de leur pèlerinage.Ils avaient bien marché et le pique-nique a renouvelé leurs énergies. Trois ateliers leur sont alternativement proposés. Parole de Dieu sur la paix, à choisir et écrire sur des galets; tableaux de la paix à découvrir. Peints en 2016 par des filles de leur propre Lycée, ces panneaux sont exposés dans le jardin. Dans le troisième atelier, les jeunes sont invités à écrire une lettre ouverte aux candidats du second tour à l’élection présidentielle, sur le sujet de la Paix. En voici quelques extraits:

Leurs choix de Parole de Dieu et leurs requêtes sont devenus prière au cours de la Messe célébrée à l’église paroissiale en fin d’après-midi. Une expérience heureuse se lit sur les visages au moment du départ.

Le 30 avril, nous avons répondu à l’invitation « Portes ouvertes“ à la Mosquée de Cherbourg. Un accueil convivial précédait les visites commentées de la Mosquée. Nouvelle occasion de rencontre et trace d‘un désir commun de fraternité avec tous.

Chaque jour de ce mois, le printemps normand s‘est avancé à petits pas . Visiteurs, touristes et pèlerins sont devenus plus nombreux à l’église. Les « permanences“ ont donc repris et Sr Marijo a la joie d‘assurer une présence particulière aux anglophones des Etats Unis et d’Angleterre .Quant à notre jardin , il sort peu à peu de l’hiver grâce aux rayons de soleil qui stimulent ouvriers et ouvrières. Bernard,l‘un de nos voisins, se joint désormais à Jean-Jacques, Simone , Marie Paul… L‘autre chantier  » projet grange“ se précise aussi. A une fois prochaine des nouvelles à ce sujet!

Sr Simone Delaunay

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *