32

 

N° 32 – Juin 2016

 

« Voilà : je crois en l’homme malgré les hommes »

                                                                                                   Elie Wiesel  (Cœur ouvert)

 

Cette conviction d’un grand  témoin de l’humanité ne dit-elle pas  l’incroyable énergie de la ₺petite fille espérance“ capable de réveiller le monde ? Horreurs d’hier et d’aujourd‘hui ne pourront jamais  éteindre l’étincelle d’amour enfouie au profond du coeur de l’homme, même si les cendres d’Auschwitz  ou les eaux du bassin  méditerranéen  ferment nos yeux à ce  réel.

Sur  nos  terres normandes, marquées par les évènements de l’été 1944, le mois de Juin tout entier a ouvert  un  champ libre  pour  semailles et moissons de la bonne nouvelle de la Paix. Les 4, 5 et 6 juin, nous étions présentes à plusieurs spectacles de jeunes:  version nouvelle du théâtre  2014: ₺Et si on bâtissait la Paix ensemble“,  spectacle ₺Mother of Normandie“ au Musée Air Born, célébration de la Paix à Carentan avec les jeunes des écoles et collèges . Autant d‘ évocations saisissantes  d’une transmission des valeurs de liberté et de fraternité. A plusieurs reprises, en cette première semaine de juin,  la foule des grands jours  fut  au rendez-vous. En ces jours-là,  différentes nationalités se sont croisées et rassemblées pour célébrer   l’espérance  d’une humanité  enfin   paisible  et réconciliée . Plus modestement, au soir du  4 juin,  grâce à une météo favorable, nous avons vécu  à la  Maison de la Paix un moment  fort de convivialité autour d’un barbecue,  avec les  familles des quelques jeunes acteurs français et leurs nouveaux amis américains.

Du 7 au 9 juin  et du 12 au 14,  trois filles et  trois garçons  en classe de  seconde au  Lycée de Trouville, ont choisi de venir  à la Maison de la Paix pour un chantier–mission en préparation ou suite de leur confirmation. Les filles ont su apporter enthousiasme et jeunesse,  art et initiatives pour participer  à la troisième édition du Jardin de la Paix. Elles ont peint de beaux tableaux avec le mot Paix en douze langues et préparé un quizz pour en favoriser la découverte. Quant aux garçons,  ils se sont mobilisés  sur  l’évènement du Tour de France à Sainte-Mère-Eglise avec  la banderolle: ₺Je roule pour la Paix“. Invitation aux vacanciers-visiteurs à venir découvrir  sur place!  Il est beau de voir ainsi des jeunes prendre au sérieux leur engagement pour la paix et de les retrouver  présents et heureux à la prière communautaire matin et soir. Merci à leur animateur Cédric de leur permettre une telle  expérience!

Le 11 juin au soir, chez Marie-Claude et Michel , toujours prêts à accueillir,  nous avons rejoint la soixantaine de bénévoles de la Marche internationale de la Paix  autour d‘un repas festif où chacun apporte sa contribution.

Nouvelle rencontre le 17 juin, mais cette fois avec les prêtres  du Doyenné de Sainte-Mère-Eglise venus, pour plusieurs d’entre eux, faire simplement connaissance avec la Communauté de la Maison de la Paix et sa mission. L’essentiel  est souvent invisible à nos yeux, nous rappelle le petit Prince,  pour  inviter à  découvrir quelques réalités cachées sous les modestes apparences.

Et nous voici  au Jour J  de l’inauguration du Jardin de la Paix 2016, bien arrosé pour la circonstance.  Les  plus motivés étaient là au rendez-vous pour découvrir comment, grâce aux artisans de paix à travers le monde, nous osons  dire: ₺ LA PAIX EST TOUJOURS POSSIBLE“. Depuis ce 23 juin, le jardin est ouvert  aux visites entre 10 h et 18 h ; il le restera pendant toute la saison. En parcourant les allées, nous pouvons méditer ou  entrer en dialogue intérieur avec les moines de Tibhirine,   nos frères chrétiens et musulmans de Bosnie, l’école de la Paix en Centrafrique, la maison Shalom au Burundi. Nous rejoignons les Jeunes en quête de sens partis à la découverte du monde pour reconsidérer notre rapport à la nature, au bonheur et au sens de la vie. Nous pouvons partir en Irak, en Syrie,  en Afrique du Sud avec Desmond Tutu ou bien encore au Moyen Orient, au village de Neve Shalom ou au camp palestinien d’Aïda pour visiter le Centre culturel. Nous revenons en France, à Nantes ou en Ardèche ou bien ailleurs… Partout, des  passionnés de paix se mobilisent pour changer quelque chose à la face du monde, sans faire de bruit comme les fleurs multicolores qui  s’ouvrent   silencieusement et donnent à  goûter un bonheur simple et vrai.

Les six jeunes de Sainte-Mère et des environs, venus le 26 juin pique-niquer chez nous, dans le cadre de leur première démarche vers la Confirmation se sont emparés du quizz pour découvrir à leur manière les douze tableaux accrochés au mur du jardin. Une manière pour eux de faire lien avec  un engagement à vivre ensemble dans la paix.

Impossible de passer sous silence la journée du 30 juin à Sainte-Mère-Eglise honorée par la présentation officielle des 22 équipes du Tour de France, sur fond de tableaux d’histoire de la Libération en 1944. De bons moments de joie  populaire retransmis en tant de pays du monde. Puisse la fraternité vécue en ce jour  réduire un peu la violence en tant d’autres pays en guerre !

Et voici enfin une autre  bonne nouvelle, pressentie dans la dernière News Letter : deux sœurs viennent bientôt rejoindre notre Communauté,  Sœur Marie- Paul  en fin juillet et Sœur Mariejo dans la deuxième quinzaine d’août, l’une à temps plein, l’autre à temps partiel. Réjouissons-nous de ce signe donné pour  l’avenir de la Maison de la Paix. Ne vaut-il pas  la peine de bâtir la Paix ensemble, cette Paix  offerte chaque jour par Celui qui appelle :

« Ouvriers de la Paix, la moisson vous attend ! »

Sr Simone Delaunay

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.