Marche Internationale pour la Paix

Inscription: www.marchepourlapaix-normandie.fr

La Marche pour la Paix 2013

Une colombe peinte sur la joue, une casquette chatoyante sur la tête, enfin un ciel au sourire d’été ! Et des centaines de colombes sur les joues, et des centaines de casquette chatoyantes, des regards qui se croisent, des sourires qui s’échangent, qui marchent ensemble, non comme une marche d’errance mais une marche où le rêve prend couleur d’un long fleuve humain. Et si la paix était au bout du chemin ?

« Paix sans frontières « , nous avançons, bambins dans les poussettes et anciens, appuyés courageusement sur leur canne, ensemble « sans frontières! ». La petite route épouse le silence des marais, c’est beau et vrai. L’accueil des communes traversées offre en cadeau simplicité et authenticité. Le chemin se déroule sous les pieds fatigués mais la joie de la marche se mérite.

L’arrivée à la Maison de la Paix n’est pas un terme. Comme sortant du ventre de la terre, farandole des maisons du monde, la beauté de la gerbe des ballons colorés qui montent vers le ciel, nous invite à nous ouvrir à plus grand que nous. La Paix est universelle, elle est Appel, elle est Espérance.
La célébration rassemblera en action de grâces, comme un bouquet, toutes les étincelles de partages, de rencontres, de petits et grands bonheurs de cette journée. « Dona la pace Signore a chi confida in te », chantons-nous en supplique pour le monde.

La paix c’est aussi toute cette convivialité autour des nappes de papier, comme si cette journée n’avait pas de fin, bercés par des chants, nous « marchions » encore!
A-Fse .A

Paix sans frontières
La Paix jaillit du cœur de nos différences, c’est cela notre richesse. Chacun de nous est comme un petit fragment d’une mosaïque : unique. Chacun de nous participe à la beauté du tableau final qui n’aurait pas de sens si nous étions tous de la même couleur, de la même race. Il faut s’émerveiller. Le monde est si las, si dur parfois dans l’intolérance, l’irrespect, la violence, l’indifférence. Le monde est si las que nous ne pourrons le guérir que si nous acceptons de regarder l’autre non comme un rival mais comme un ami à qui je donne, de qui je reçois.

Croiser un regard, contempler, s’émerveiller de l’autre, aller vers ce sont les secrets d’un bien être ensemble. La terre nous est donnée comme un cadeau, terre sans frontières. A nous de la rendre plus belle, plus humaine, plus habitable. La vie nous est donnée.

Nous n’avons pas la même couleur de peau, nous ne parlons pas la même langue, nous ne prions pas avec les mêmes mots, notre Dieu est parfois autre, mais nous respirons la vie, l’unique vie.

Alors dans un sursaut de cœur qui bat au rythme de nos différences, laissons-nous porter sur les vagues de l’amour de soi et des autres, sans distinction de races et de religions. La Paix aura couleur d’amour.
Sr. Anne-Françoise Angomard

Tous appelés à servir la Paix sans frontières!

Le 1er juin 2013, une nouvelle fois, nous serons nombreux, venant d’horizons différents, à venir marcher et servir la Paix sans frontières !

Thomas Hobbes, philosophe anglais du 17e siècle écrivait ceci : « l’homme est un loup pour l’homme. » En effet, nous ne pouvons que le constater amèrement, hier, aujourd’hui et malheureusement peut être demain, des hommes assoiffés par le pouvoir et l’argent profitent de la faiblesse de leurs semblables pour les abaisser, les humilier, les écraser dans le but de posséder toujours davantage. Ce qui est vrai entre personnes et tout aussi vrai entre pays.

Notre histoire humaine vient nous le rappeler sans cesse : conflits familiaux, violences verbales, physiques, morales, guerres ………. Oui, « l’homme est un loup pour l’homme » qui dans sa folie va même jusque blesser et tuer en espérant prendre le pouvoir et tirer davantage de profit pour régner sur son semblable.

Mais, l’homme sait aussi être ce frère aimant capable du meilleur pour servir la paix et la fraternité. Nous ne pouvons que nous émerveiller devant l’engagement de tant d’hommes et de femmes à travers le monde qui œuvrent en ce sens et qui répondent à cette béatitude : « Heureux les artisans de paix : ils seront appelés fils de Dieu ! »(Matthieu 5,9)

Oui, comme le dit l’apôtre Paul : « Vous êtes une lettre du Christ » (2 Corinthiens 3,3) et aujourd’hui, c’est à chacun de nous de continuer d’écrire son histoire personnelle et notre histoire commune au service de la paix et de la fraternité.

Notre région (la Normandie) est chargée d’une histoire particulière et nous devons être toujours plus nombreux à travailler au coude à coude. Travailler ensemble nous permet de mieux appréhender une société humaine en pleine turbulence.

Tous les acteurs de paix et de fraternité deviennent alors des lettres d’or qui ont le souci d’écrire et de communiquer avec les autres en s’appuyant sur les paroles et les actes de celles et ceux qui nous précédent sur ce chemin. Par le dialogue, nous devenons bien plus forts.

Qui que nous soyons, quelques soient nos convictions, nous savons que Jésus a été un modèle et un serviteur de la paix et de la réconciliation attentif et décidé. Avec Lui, pas de différences entre les hommes.

Servir la fraternité et la paix sans frontières est d’abord une invitation à entrer dans cette dynamique que Jésus lui-même a initiée et redécouvrir que nous sommes issus d’un même Père.

Si nous nous reconnaissons, nous pouvons donc nous indigner pacifiquement pour la paix sans frontières !

P. Emmanuel SERVEAU, curé de Picauville

Jour de joie à Carquebut
Le coup d’envoi de la 7ème marche de la Paix sera donné après une volée de la cloche de l’église Saint Ouen de Carquebut.
Ce moment, cette journée de joie ne doit pas nous faire oublier les difficultés de notre monde. Comment concilier nos différences sans nous battre au propre comme au figuré.
Soyons des artisans de Paix en tolérant et acceptant nos voisins qui ne sont pas comme nous.
Respectons et entretenons notre planète pour l’avenir de tous les peuples, Arrêtons le gaspillage,
Que chacun puisse vivre dignement et sans spéculation des revenus de notre planète.
Jean Buquet, Maire de Carquebut
Marie Jo Loquet

Il ne peut y avoir de Paix sans tolérance.
La tolérance est le pouvoir d’accepter les différences, les problèmes et les besoins de chacun des êtres humains présents sur la terre.
La terre est constituée d’un petit morceau de chaque culture, de chaque langue et de chaque civilisation de chaque pays.
Pourtant chaque pays ne tolère pas les différences des autres et la Paix est mise en danger alors qu’elle devrait régner dans ce monde.
Ce monde dans lequel nous devons ensemble, faire preuve de tolérance afin de le rendre meilleur. Et peut être ainsi pourrons nous épargner les milliers de vies qui chaque jour disparaissent du fait du désaccord des hommes.
F.Lebruman/F.Lefranc, Liesville sur Douves

La tolérance nous permet d’accepter des gens qui ne sont pas obligatoirement comme nous.
La tolérance c’est respecter un ami, une personne qui est différente de nous, ceci nous même sur le chemin de la Paix.
Merci au Père Léonard et à toute son équipe d’avoir choisi cette année pour la 7ème marche de la Paix notre région des marais, nous sommes heureux de vous recevoir en notre paroisse St Gilles de Houesville, merci au comité des fêtes et à la municipalité d’avoir préparé cette pause déjeuner.
Raymond Brotin, Maire de Houesville

PAIX SANS FRONTIERES
Quand je franchis la frontière d’un pays, j’ouvre une porte vers un monde que je découvre différent du mien et je le reçois tel qu’il est.
Si la frontière n’est plus vécue comme un mur qui nous sépare mais comme un signe qui nous fait reconnaître et accepter nos différences, alors la paix pourra être sans frontières.
Marc Lefèvre, Maire de Sainte Mère Eglise

Pour la 7ème fois nous allons OSER marcher ensemble… encore un défi de ce qui est frontière, barrière entre nous.
Ce serait beau un seul monde : tous unis, tous frères.
Mais au fait qui les dresse les barrières ?
Nos certitudes… nous avons forcément d’excellentes raisons pour bâtir cette paix !!
Notre système économique… le plus efficace en faveur des démunis !!
Notre sens de l’écologie… excellent pour sauver notre planète !!
Une CERTITUDE nous continuerons à OSER CROIRE à la PAIX
Anne-Marie LENOËL

Anne-Marie Lenoël fut à l’initiative avec des jeunes de l’aumônerie de la première Marche pour la Paix.
Elle nous a quitté dans l’après-midi du dimanche 5 mai 2013.
Nous voulons lui exprimer toute notre reconnaissance et nous lui dédions cette septième édition de la Marche Internationale pour la Paix.
P. Philippe Léonard, curé de Sainte-Mère-Eglise

La colombe de la Paix invite à marcher pour la Paix

La colombe de la Paix invite à marcher pour la Paix

La Marche Internationale pour la Paix 2012

La Marche Internationale pour la Paix 2012

La première Marche pour la Paix a eu lieu en 2006. Depuis 2009, la Marche Internationale ouvre la semaine commémorative du débarquement du 6 juin 1944, en Normandie. 600 -700 gens marchent tous les ans pour la paix dans ce lieu chargé d’Histoire.

« En des lieux chargés d’histoire, à la veille de la semaine commémorative du débarquement en Normandie, il s’agit de célébrer la Paix, un bien précieux qui demeure fragile. Dans une ambiance détendue, la marche a pour but de faire vivre à tous un moment d’amitié et de convivialité dans un espace naturel dont la beauté nous rappellera que le respect de la création est aussi un des enjeux majeurs pour la préservation de la paix. » Curé de la Paroisse Notre Dame de la Paix

Nous allons marcher ensemble… côte à côte,
Nous serrant la main….. Pourquoi pas,
Nous souriant ….. Peut-être,
Nous gênant sur le chemin étroit ….. Et alors ?
Nous marchons ensemble !
… Et pourtant, je ne t’ai jamais vu !
… Tu n’es pas d’ici !
… Tu ne parles pas la même langue que moi !
… Ton allure est assez différente de la mienne !
… Mais oh ! la ..C’est moi la référence ? Depuis quand ?
… Tournons la page… Nous marchons ensemble.
Parce qu’au fond de notre cœur, nous avons la même certitude,
Nous sommes frères en humanité,
et c’est ensemble,
Que nous osons croire à la Paix
Que nous bâtissons la Paix
(Anne-Marie Lenoël, Initiatrice de la Marche pour la Paix)

La Marche Internationale 2012 a eu lieu le 26 mai. Le thème de cette année était « Paix et tolérance ».
Paix et tolérance
Dans un message à l’occasion d’une conférence internationale sur la Paix et la Tolérance, le pape Benoît XVI écrivait en novembre 2005, « les thèmes de la paix et de la tolérance sont d’une importance vitale dans un monde où les attitudes rigides suscitent si souvent des malentendus et de la souffrance qui peuvent même conduire à une violence mortelle. Le dialogue est assurément indispensable si l’on veut trouver des solutions aux conflits nuisibles et aux tensions qui provoquent tant de dommages à la société. Ce n’est qu’à travers le dialogue que l’on peut espérer que le monde devienne un lieu de paix et de fraternité. »
Le dialogue est bien la condition indispensable pour assurer la paix entre les hommes. Le dialogue suppose des partenaires qui n’ont pas forcément les mêmes idées mais qui se respectent. Le dialogue nécessite l’écoute de l’autre. Il faut apprendre à le connaître.
La marche internationale pour la Paix n’est-elle pas une formidable occasion de rencontres et d’échanges entre personnes venues d’horizons divers ? Il ne s’agit pas tant d’y disserter sur le thème de la paix et de la tolérance que d’y expérimenter au gré des conversations de véritables dialogues fructueux entre personnes de sensibilités et de convictions différentes. (P. Philippe Léonard)

« La tolérance est une attitude, un état d’esprit et une volonté.
La tolérance est l’ouverture et la compréhension à l’égard de l’autre ; la capacité de reconnaître à chacun le droit de vivre dans le respect et la dignité, malgré sa différence.
L’homme ne peut vivre en Paix avec lui-même et avec les autres que s’il est lui-même respecté et reconnu dans sa dignité d’être humain.
Sans tolérance, pas de dialogue sincère ; sans dialogue, pas de Paix réelle et durable.
Si nous voulons la Paix, acceptons l’autre dans sa diversité, dans sa différence, non pas tel que nous voudrions le voir mais simplement tel qu’il est.
Bonne marche de la Paix » (Marc Lefèvre, Maire de Ste Mère Eglise)

Les maires des villages, traversés par la marche, témoignent sur le thème « Paix et Tolérance » :
« PAIX TOLERANCE
Accepter les autres, les respecter, admettre et supporter, autant d attitudes qui demandent :
– Un effort,
– Un dépassement de soi,
– Reconnaitre et accepter l’autre avec ses différences,
– Porter envers l’autre le regard que je souhaite que l’on porte sur moi,
La TOLERANCE vécue dans notre quotidien devient une VERTU et donc une recherche permanente du BIEN qui nous mène à la PAIX. » (Henri Milet, Maire de Sainte-Marie-du-Mont)

La tolérance est une porte ouverte sur la paix.
Le respect des autres, au-delà des différences liées à la culture, aux origines, aux opinions, doit nous animer. Cet esprit d’ouverture doit ainsi nous enrichir, nous aider à grandir dans nos réflexions.
Ainsi, la tolérance permet de construire la paix.
Ensemble, protégeons ce bien si précieux et si fragile : la Paix.
(Marie-Christine Duchemin, Maire de Écoquenéauville)
Chacun d’entre nous avons nos racines, notre culture, notre religion, notre histoire dans notre proche environnement. Il nous faut aujourd’hui savoir échanger avec respect et accepter nos différences.
Que la  » Marche de la Paix  » fruit d’échanges entre participants permettre de faite monter cette tolérance et qu’elle soit le ferment de la Paix. (André Touraine, Maire de Brucheville )

 

Anglais, Allemand

SMMP