Articles by Theresita

You are currently browsing Theresita’s articles.

Traverser le "marais dangereux"

Traverser le « marais dangereux »

Hier nous avons essayé de jouer la Paix avec un groupe de scouts de Bretagne.
29 scouts ont dormi dans notre grange, ils ont travaillé un peu dans notre jardin et ils étaient prêts de jouer à des jeux difficiles.
Par exemple à se mettre debout sur des chaises et à se classer par grandeur – naturellement sans quitter les chaises.
Un autre jeu consistait à traverser un marais dangereux – notre pelouse s’était transformée en marais pour quelques instants. Cela n’était possible qu’avec de petits tapis. Mais chaque petit tapis qui restait sans être touché disparait aussitôt dans le marais.
Les scouts pouvaient aussi expérimenter combien de chaises étaient nécessaires pour 29 personnes : maintenant nous savons : 29 scouts arrivent à se mettre sur 9 chaises.
A l’occasion d’une petite réflexion avec les jeunes j’ai demandé pourquoi on peut parler de jeux pour la paix. Les louveteaux ont dit : « Personne n’a gagné et personne n’a perdu. Il n’y a pas eu de confrontation. Il nous fallait nous aider et avoir confiance les uns dans les autres. »
Ces réactions m’ont touchée. Peut-être est-ce vraiment possible de « jouer la Paix ».

Dans la cathédrale de Coutances

Dans la cathédrale de Coutances

On parle de la paix entre les nations, de la paix dans les familles, de la paix dans notre propre cœur. Nous nous efforçons à la paix, concluons des contrats, nous réconcilions, cherchons la compensation, renonçons à une contradiction, nous excusons pour un mot blessant.

Et de temps en temps, il est nécessaire de se retirer du quotidien, de chercher le calme et de supporter le calme. Et nous pouvons découvrir : la paix peut être trouvée : autour de moi, en moi.
Comme un chardon sur une dune, comme un coquelicot fleurissant entre des bleuets, comme une touffe d’herbe au milieu du sable, comme un petit rocher dans la mer grondant, comme une lueur de lumière entre les murs de rocher étroits, comme les derniers rayons de soleil d’un soir d’été.
La paix n’est pas quelque chose de spectaculaire, elle est douce, elle commence tout petit dans le propre cœur. Là elle doit être en moi pour que les autres la perçoivent.

Il est bon d’avoir le temps pendant les vacances de découvrir la paix dans son propre cœur ou la laisser entrer. Dieu est le Dieu de la Paix. Aussi notre chemin dans les vacances ou nos chemins dans le repos à la maison sont sous le regard de Dieu, comme est signifié dans l’ancien testament de la Bible dans le livre des juges : „ Allez en paix! Le voyage que vous entreprenez est sous le regard du Seigneur ! » (Jg 18 :6)

La "Colombe alphabetique"

La « Colombe alphabetique »

Dans notre église nous avons disposé une carte avec l’invitation pour écrire un alphabet de la paix. Peut-être un passe-temps agréable, peut-être plus – une réflexion sur la paix. Une prise de conscience que tout le monde peut faire quelque chose pour que le monde devienne un petit peu plus paisiblement. Lire la suite »

 « 1 2 ... 30 31 32 33 34 »
SMMP